14 décembre 2016

Coolsculpting

démonstration machine CoolsculptingLe CoolSculpting ® est une méthode non chirurgicale qui élimine les rondeurs disgracieuses et les amas graisseux. Ce n'est pas pour rien qu'on les appelle «graisses tenaces». Quoi qu’on fasse, manger sainement, pratiquer une activité physique régulière, il est quasiment impossible de se débarrasser de cette graisse indésirable. Cette technique est donc faite pour ceux qui, sans avoir d’excès de poids, n’arrivent pas à perdre ces rondeurs et amas graisseux.
Le Coolsculpting ® utilise un procédé de refroidissement contrôlé (entre 0° et -3°) pour cibler et cristalliser les cellules adipeuses. La technique de cryolipolyse provoque alors la destruction naturelle des cellules graisseuses par le froid sans altérer la peau.
Afin d’optimiser le résultat et éviter toute rougeur, une séance de LEDS est conseillée suite au traitement. 
Cette technique ne remplace pas une liposuccion mais est une excellente alternative.

 

PROTOCOLE COOLSCULPTING

Le médecin étudiera la silhouette, la qualité de peau, l’épaisseur des plis cutanés et le poids du patient afin de voir l’ensemble des zones à traiter. Grâce aux différents embouts, le CoolSculpting ® traite le ventre, les poignées d'amour, les bras, les genoux, la face interne des cuisses, la culotte de cheval, le cou et le dos. Le praticien place ensuite l’applicateur sur la zone traitée.
Des contrôles médicaux à 1,5 et 3 mois sont à prévoir afin de contrôler le résultat. Si le médecin et le patient le juge nécessaire, il est possible de répéter le traitement pour optimiser le résultat.
Après le traitement le patient pourra avoir des petits gonflements et une sensation de gêne qui disparaîtra dans les jours suivant. Ne nécessitant aucune éviction sociale, il pourra reprendre le cours de sa journée.

LES RÉSULTATS

Le patient constatera une réduction de la couche graisseuse sur la zone traitée. Les cellules graisseuses sont éliminées naturellement par l’organisme pendant les mois suivants.
Le résultat optimal est constaté entre le 3ème et 4ème mois. Il restera stable aussi longtemps que le patient maintiendra un régime équilibré et pratiquera de l’exercice.